1
3
2019-02-11 11_08_47-Fwd_ - roque.dorian@condamine.edu.ec - Messagerie Lycée La Condamine de Quito
007
011
010
008
2018-11-22 13_53_04-20181115_143015 - Visualizador de fotos de Windows
2018-09-19 09_02_58-DSC00988 - Visualizador de fotos de Windows
2018-11-22 17_30_56-IMG-20181121-WA0021 - Visualizador de fotos de Windows
002
012

Sortie au volcan Rumiñahui (4 600 mètres) pour l’équipe d’athlétisme Andinisme de La Condamine

Samedi 6 avril 2019, l’équipe d’athlétisme Andinisme et de randonnée du Lycée La Condamine a atteint son troisième sommet dans le cadre de ses entrainements tout au long de l’année pour accomplir le “défi 5000”.
La destination de ce trek : un volvan inactif d’environ 4630 mètres d’altitude, le “Ruminahui“, situé dans la réserve écologique du Cotopaxi.

Le voyage a commencé en partant du lycée La Condamine, où se sont réunis Mme Kerjean, professeure d’EPS, et l’équipe d’athlétisme et de randonnée. Nous sommes partis à 7h30 du matin en direction de la réserve naturelle du Cotopaxi.

Le trajet en bus était d’environ deux heures avant de pouvoir atteindre l’entrée de la réserve.
Une fois arrivés, nous pouvions respirer un air pur et frais et nous imprégner du parc naturel.

Ensuite, le bus nous a conduit jusqu’au parking du Lac Limpiopungo, lieu où nous avons commencé notre ascension vers les hauteurs du volcan.
En marche avec notre guide professionnel, M. Chamoro, nous avons fait le tour du Lac Limpiopungo puis nous avons emprunté un chemin qui nous a directement amené au sommet du volcan Rumiñahui, qui se trouve à environ 4 630 m d’altitude.

Par chance, juste avant notre ascension, nous avons pu voir un renard endormi aux alentours du lac.

La randonnée a commencé par la traversé du plateau désertique et d’une prairie paisible ; Nous avons pu observer de nombreux oiseaux, parmi eux, un bébé aigle. La première heure et demie était plutôt sans difficulté pour la montée, nous étions entourés de vastes plaines avec peu de reliefs.

À 300 mètres de l’arrivée au sommet, nous réalisons la dernière ascension de la journée sur le pic rocheux entouré de sable.
À ce moment-là, le ciel a commencé à s’assombrir 
et se remplir de nuages.
Nous avons continué notre chemin en passant par un banc de sable en marchant avec précaution, et au même instant, la neige nous est tombée dessus.
Une fois 
arrivés au sommet, un sentiment de satisfaction nous a envahi.

Après une ascension d’une durée de trois heures, nous sommes rapidement redescendus à cause des mauvaises conditions climatiques et des grandes probabilités de voir la pluie arriver.
Pendant la descente, une pluie accompagnée de grêle nous a trempé jusqu’aux os; heureusement, bien équipés, nous avons pu résister au froid. Une fois le lac atteint, nous avons déjeuné et nous avons repris notre trajet jusqu’au collège.

La journée s’est terminée à 18h30, avec un repos bien mérité !

Un grand merci à nos deux jeunes élèves reporters et journalistes en herbe, Eric Sutter et Joaquin Riofrio, pour la rédaction en français et en espagnol de cet article et à Léa Bougio, stagiaire en communication et relations internationales, pour l’aide à la mise en forme et révision des traductions.