quito ecuador condamine frances uio educacion alumnos matriculas
1
3
2019-02-11 11_08_47-Fwd_ - roque.dorian@condamine.edu.ec - Messagerie Lycée La Condamine de Quito
011
002
2018-09-19 09_02_58-DSC00988 - Visualizador de fotos de Windows
2018-11-22 13_53_04-20181115_143015 - Visualizador de fotos de Windows
010
008
2018-11-22 17_30_56-IMG-20181121-WA0021 - Visualizador de fotos de Windows
012
6

Randonnée au sommet “El Corazón” pour l’équipe d’athlétisme et d’andinisme de La Condamine

Le samedi 26 janvier 2019, l’équipe d’athlétisme et d’andinisme du lycée La Condamine est allée gravir son deuxième sommet : El Corazón.
Situé à environ 60 km de Quito, ce volcan inactif culmine à 4788 mètres.
Pour nos élèves, c’était la première fois qu’ils réalisaient un sommet aussi haut, et on peut ainsi dire qu’ils ont vraiment été … à la hauteur ! 

L’équipe a pris la route à 7h30 du matin depuis le lycée, pour arriver par la suite à la « Reserva Ecológica Illinizas », où se trouvent le sommet El Corazón mais aussi d’autres montagnes comme les Illinizas.

Le bus a emmené les élèves et leurs professeurs (Mme Kerjean et Washington) jusqu’à l’endroit où commençait le chemin de la randonnée (ou presque puisque le bus n’avait plus la place pour avancer) et ils ont pu commencer leur ascension.

En passant d’abord par le páramo, puis par des zones de sable et des zones rocheuses, nos jeunes sportifs ont pu observer des paysages magnifiques, même si lors de l’ascension, il y avait souvent du brouillard autour de la montagne.
Il y avait également le vent qui soufflait 
légèrement, et comme il ne faisait pas très chaud (même si le soleil apparaissait de temps à autre), nos jeunes sportifs se sont bien couverts.

Pour arriver au sommet, il leur a fallu franchir des passages de roches étroits et quelques côtes raides, ce qui a évidemment causé un peu de fatigue mais ce n’est pas pour autant que nos jeunes sportifs ont été découragés.
Il ont bien au contraire 
continué à bon pas et après trois heures de marche, ils sont enfin arrivés au sommet.

En plus de la fierté d’être arrivée au sommet, notre équipe sportive a pu s’émerveiller grâce au paysage entourant le sommet : l’on voyait le páramo, Machachi, le Cotopaxi et d’un côté les nuages en dessous de soi.
Après avoir mangé pour reprendre de l’énergie, 
l’équipe est redescendue cette fois sans brouillard, et a ainsi finalisé son nouvel exploit.


Nous tenons à remercier notre élève “jeune reporter sportive” Elyse Chaves pour la rédaction en français de ce récit sportif très inspirant !