1
3
2019-02-11 11_08_47-Fwd_ - roque.dorian@condamine.edu.ec - Messagerie Lycée La Condamine de Quito
007
011
010
008
2018-11-22 13_53_04-20181115_143015 - Visualizador de fotos de Windows
2018-09-19 09_02_58-DSC00988 - Visualizador de fotos de Windows
2018-11-22 17_30_56-IMG-20181121-WA0021 - Visualizador de fotos de Windows
002
012

Randonnée au Fuya Fuya pour le Club de l’AS andinisme : un exploit sportif sans précédents !

Le dimanche 16 décembre 2018, le Club de l’Association Sportive (AS) d’athlétisme et andinisme de La Condamine est parti avec ses élèves de Terminale gravir son premier sommet à la montagne du Fuya Fuya, pour la première fois de son histoire.

Cette montagne se situe aux alentours des lagunes de Mojanda dans la province d’Imbabura.
Elle s’
élève à 4275 mètres au dessus du niveau de la mer, et selon plusieurs guides de montagne, il s’agit d’un des plus beaux sommets à atteindre.

Ce dimanche dernier donc, sous un climat propice (alors que normalement la région est réputée plutôt froide et nuageuse), l’équipe de l’AS s’est réunie à 6h45 du matin au lycée pour ensuite prendre le bus qui les emmena à Otavalo.
Le bus les a laissé à environ 7 km de distance de la lagune de Mojanda, avec l’objectif de parcourir ces 7 km en trottinant en guise d’échauffement pour monter au sommet.

Nos jeunes sportifs on donc couru environ 1h30 pour arriver enfin à la lagune qui leur a offert un cadre naturel et magique, quelques uns ont d’ailleurs trempé un peu leurs pieds, et ont trouvé l’eau plutôt froide.
Après une pause de 
récupération d’environ pendant 30 minutes, nos jeunes sportifs accomplis ont commencé à faire l’ascension du Fuya Fuya.

Un défi unique pour un exploit sportif fantastique

L’ascension a été certes un peu difficile, mais nos élèves sportifs ont pris le rythme et ont continué ainsi pendant tout le parcours, qui aidait en lui-même puisqu’il leur a offert un paysage unique et fantastique tout en permettant de respirer un air très frais et revitalisant.
Beaucoup de nos élèves nous ont raconté qu’à plusieurs moments, ils ont été absorbés par l’effort physique et concentrés sur l’atteinte du sommet, chose qu’ils ont tous accompli avec succès et dont nous pouvons grandement les féliciter pour leur exploit !

D’ailleurs, une fois arrivés au sommet, ils ont pu rencontrer Ivan Vallejo, un des meilleurs andinistes de sa génération, qui est actuellement l’équatorien qui a gravi l’Everest sans oxygène.

Au final, nos élèves nous racontent qu’ils sont tous très reconnaissant d’avoir eu la chance de participer à une expérience magique, et sont plus que motivés à réussir le défi 5000 en mai … avec le même succès et au-delà !

En avant La Condanine !