quito ecuador condamine frances uio educacion alumnos matriculas
1
3
2019-02-11 11_08_47-Fwd_ - roque.dorian@condamine.edu.ec - Messagerie Lycée La Condamine de Quito
011
002
2018-09-19 09_02_58-DSC00988 - Visualizador de fotos de Windows
2018-11-22 13_53_04-20181115_143015 - Visualizador de fotos de Windows
010
008
2018-11-22 17_30_56-IMG-20181121-WA0021 - Visualizador de fotos de Windows
012
6

Ascension réussie du Guagua Pichincha par l’équipe d’athlétisme & andinisme de l’AS La Condamine !

Le dimanche 19 mai, l’équipe d’athlétisme & andinisme de l’AS La Condamine a fait face à un nouveau défi de taille en randonnée : le Guagua Pichincha (4.784m).
L’article qui suit a été rédigé par les élèves et sœurs Muriel qui ont participé à cette ascencion.
Nous les remercions pour nous relater ainsi avec détail toute l’histoire de cette ascension avec leurs camarades.

Nous nous sommes tous réunis au Lycée vers 7h00, pour nous rendre en bus jusqu’au pied du volcan. Nous avons fait à peu près 2h de route jusqu’à l’endroit où nous avons pu descendre.

L’objectif initial de cette sortie était de faire le parcours du Pichincha Intégral (le Guagua Pichincha à 4784 mètres d’altitude et le Rucu Pichincha à 4696 mètres d’altitude), mais à cause du mauvais temps et de la difficulté du bus à poursuivre la route, notre parcours s’est astreint à atteindre uniquement le sommet du Guagua Pichincha. Notre sortie reste pourtant de grande difficulté.

Après avoir descendu du bus, nous avons marché sous la pluie environ 3 heures et demie, facteur qui rendait notre sortie plus difficile (présence de boue et température très basse), et les grands paysages furent un élément manquant de cette sortie.

Lors de notre arrivée dans le refuge, (une petite maison avec deux pièces composées d’une petite salle à manger avec une chambre fournie de lits), nous étions tous mouillés et avions très froid. Les gens du refuge nous ont proposé du thé chaud pour nous réchauffer.

Nous avons pris notre goûter, et après nous être reposés, nous avons continué notre marche jusqu’au cratère. Celle-ci résulta beaucoup plus courte que notre parcours jusqu’au refuge : on a marché environ une demie heure ou vingt minutes. Pendant ce temps, il a commencé à neiger, ce qui fut un phénomène nouveau pour certains d’entre-nous, qui n’avaient jamais vu de la neige avant !

Quand on est arrivé au sommet, ce fut un peu décevant ne pas avoir une vue du cratère à cause du brouillard, mais pourtant la présence de neige nous a permis de nous amuser entre temps (on a fait des boules de neiges qu’on se lançait).

Ensuite, nous avons commencé la descente en prenant quelques circuits plus courts et moins difficiles que notre route de montée qui provoquait des glissements à cause de la boue (mais les glissements ne furent pas totalement évités par la totalité d’entre nous).

Au cours du chemin, nous avons croisé des vaches avec leurs petits veaux, ce qui fut un drôle d’élément de notre sortie.
Enfin, la 
descente nous a semblé beaucoup plus longue de ce qu’on espérait, puisque notre bus nous attendait à 2km plus bas de l’endroit où il nous avait déposé.


Ce fut cependant une sortie amusante qui nous a bien préparé pour notre dernier défi (le défi 5000 aux Ilinizas Norte).
On 
est rentré au lycée à 18h à peu près.