slide_ecole_quito
slide_enseignement_excelence
slide_membre_aefe

Créé en 1967, le Lycée franco-équatorien La Condamine, dont l’appellation recouvre en fait une École, un Collège et un Lycée, est un établissement binational qui suit les programmes scolaires Français et Équatorien conduisant aux deux baccalauréats.

L’établissement accueille aujourd’hui 1362 élèves dont 868 à l’école primaire et scolarise les élèves de la Petite Section à la Terminale (tercer año de bachillerato). Le Lycée est membre du réseau AEFE, l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger, qui certifie une conformité de notre enseignement aux exigences, programmes et objectifs pédagogiques du système éducatif français.

Qu’est-ce que l’AEFE ?

L’AEFE ou l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger, est un organisme public français créé en 1990 et qui assure le suivi et l’animation du réseau des établissements d’enseignement français à l’étranger homologués par le Ministère de l’Éducation Nationale en France.

La France est le pays qui dispose du plus important réseau scolaire au-delà de ses frontières. L’homologation délivrée par le Ministère de l’Éducation Nationale certifie la conformité de l’enseignement aux exigences, programmes et objectifs pédagogiques du système éducatif français. Elle permet à tout élève issu d’un établissement homologué de poursuivre sa scolarité dans tout autre établissement français sans examen d’admission. Les enfants dont les parents sont amenés à habiter dans différents pays successifs peuvent ainsi mener une scolarité cohérente, de la maternelle à la terminale.

Le Lycée La Condamine fait partie des 494 établissements constituant ce réseau de lycées français homologués.

Qui était La Condamine ?

Charles Marie de La Condamine est un explorateur et un scientifique français, botaniste, philosophe, astronome et encyclopédiste du XVIIème siècle. Il est célèbre pour avoir fait parti, de 1735 à 1743, de la première mission géodésique française en Équateur afin de mesurer la figure de la Terre et l’hypothèse d’Isaac Newton, selon laquelle le globe terrestre n’est pas une sphère parfaite, mais est enflée près de l’équateur et aplatie aux pôles (en forme de « mandarine »). Les résultats de cette expédition confirment la théorie de Newton. Par ailleurs, Il est le premier scientifique à avoir descendu l’Amazone qui permit notamment de dresser une carte du cours de l’Amazone, et de découvrir l’arbre à caoutchouc.