slide_ecole_quito
slide_enseignement_excelence
slide_membre_aefe

Modèle de l’Union Européenne – Session 2015 – Conseil des Ministres de l’Environnement

Ce fut pendant le Modèle de l’Union Européenne que Le conseil des Ministres de l’Environnement, composé par des élèves du Lycée la Condamine et du « Colegio los Pinos », réalisa son débat sur deux importants thèmes tournant autour de la protection de l’environnement, dont la définition du mandat de l’Union Européenne face à la COP 21 –Paris et celle du cadre régulateur de l’Union Européenne pour la conservation de la biodiversité.

Ponctuellement initié, le Conseil soumit à votation l’ordre de l’agenda. On adopta rapidement l’ordre 1-2, ayant les délégués la volonté de définir en premier la position de l’UE sur l’important événement de la COP 21.

Les idées présentées, efficaces et pertinentes, eurent une grande envergure, proposant l’imposition d’impôts aux entreprises les plus polluantes, la diminution des émissions de gaz à effet de serre ou même la création d’un fond monétaire international pour donner une aide économique aux pays en difficulté. Une résolution fut alors proposée et soumise au suffrage. Tranchante à cause de la proximité de la COP 21, elle proposait la création d’une institution publique européenne qui assurerait l’utilisation d’énergies renouvelables, l’accomplissement d’autres objectifs stipulés dans la résolution et encouragerait aux pays à s’investir dans la recherche scientifique. Celle-ci passa par acclamation, fermant le premier thème et initiant le deuxième : la protection de la biodiversité.

Étant la biodiversité un thème important et délicat, ce fut plutôt l’aspect social qui prit une grande importance et fit reculer l’économique. Cependant, alors qu’il semblait y avoir une unanimité dans les mesures proposées, l’écriture des résolutions divisa le Conseil en deux groupes. Le point de division étant l’utilisation des OGM, un consensus devint impossible. L’élection des résolutions fut très serrée et controversée, puisque les deux côtés avaient presque le même nombre de votants. Enfin, suite à un tour de table tendu, se fut la première résolution qui parvint à s’imposer avec une voix de différence.

Ainsi, le Conseil de Ministres de l’Environnement termina la simulation avec des résultats très satisfaisants.

Daniela González et Rubén Gallardo, Term L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.